Sport

C’est quoi le survivalisme ?

Published

on

Outdoor Extreme

Aspect extrême ou ultime de l’outdoor, on entend parler un peu partout de « survivalisme » intérêt soudain, renouveau ou (re)prise de conscience pour tout ce qui « touche » à la survie de « l’homme » au sein de son environnement.
Les savoir-faire techniques, la connaissance des différents terrains géographiques, nature ou zone urbaine,le climat,la faune, la flore, l’équipement …etc
Afin de se préparer à survivre à une éventuelle catastrophe,une guerre, un cataclysme, d’origine naturel ou provoqué par nous, mais dont on aurait eu la chance d’en réchapper!
Survivre,garder sa capacité à rester en vie,dans n’importe quel milieu après un évènement potentiellement mortel.
Le livre en début d’article traite bien du sujet,je le possède,je peux donc vous le conseiller,attention pas d’images couleurs mais bourré de connaissances bien classées: l’eau,le feu,la nourriture,les plantes,la faune,les déserts…tout sur la survie

 

Bear Grylls

Ce phénomène du survivalisme a vraiment explosé, avec l’arrivée de Bear Grylls et ses émissions à la télévision, man vs wild (seul face à la nature en français)
Un ancien agent des forces spéciales anglais, lâché dans la nature, avec soncouteau fidèle compagnon extrêmement efficace et polyvalent qui lui permet de scier,dépecer…démontrant ainsi toutes les techniques de survie.
La télévision c’est certain y est pour beaucoup dans la notoriété du survivalisme par chez nous,et par là même occasion de Bear Grylls.
En tout cas en Europe. Car nous connaissons tous l’intérêt des américains pour ce sujet par exemple.
C’est intéressant! mais je prends ça avec beaucoup de recul.
Cela fait déjà 2 ou 3 ans que l’on peut voir à la TV, ce « surhomme » dans la nature, se débrouiller pour s’y déplacer, dormir, manger et boire (de l’eau !)
Et ce, dans n’importe quel type d’environnement (déserts, glaces, forets, jungle, montagnes, en plaine…) pour peu que l’on aime les espaces naturels, les aventures, la débrouille, ça interpelle un peu, quelque part.
En tout cas,j’aimerai bien avoir sa connaissance et son savoir faire ! pas vous ?

Survivalisme: pessimisme ou retour à la nature?

 

Le survivalisme profite aussi de l’actualité, l’avenir présenté toujours comme sombre, négatif, les possibilités d’un conflit nucléaire … quasiment la fin du monde quoi.
C’est sûr qu’avec des pensées aussi pessimistes tous les jours …ça ne va pas trop arranger les choses, sauf peut être un peu le business du « survivalisme ».
Bon mais tout ça joue sur nos peurs mes amis, ce qui n’empêche absolument pas de s’intéresser au phénomène.
Pour les connaissances de la nature, pour les techniques (comment s’orienter, se déplacer,comment chasser…) pour l’équipement, tout ça me va ! mais la partie « restauration » par exemple…c’est là qu’est l’os comme dirait l’autre ! en tout cas le mien.
(se reporter à la page « auteur » pour savoir pourquoi)
Les cas de survie existent bel et bien, mais bon pas de paranoïa pour le commun des mortels.Il y a des trucs à prendre et d’autres à laisser.

Gardons déjà et surtout:
NOTRE VOLONTE DE VIVRE !

Click to comment

A la une

Quitter la version mobile