Santé

Qu’est-ce que la césarienne extrapéritonéale ?

Published

on

Il s’agit d’une technique de césarienne découverte et mise au point, il y a une dizaine d’années par le docteur Denis Fauck. Celle-ci commence à peine à se démocratiser, elle n’est aujourd’hui pratiquée que dans les cliniques privées et n’est même pas enseignée dans les CHU et hôpitaux.

Réalisée sous anesthésie péridurale ou rachianesthésie comme une césarienne classique, elle se différencie de cette dernière par une incision verticale du côté gauche.

En quoi consiste-t-elle ?

Contrairement aux césariennes traditionnelles, la césarienne extra-péritonéale est réalisée à partir d’une incision verticale du côté gauche, dans le sens des fibres musculaires. Ainsi, le chirurgien n’est pas contraint d’ouvrir le péritoine et ne fait que le contourner. À noter que le péritoine est une membrane qui protège les organes de l’abdomen. En évitant de l’ouvrir, les organes sont à l’abri de toutes blessures éventuelles.

Le chirurgien passe donc dessous pour accéder à l’utérus et ouvrir ce dernier de la même manière que pour une césarienne traditionnelle. De plus, les doses anesthésiques administrées pour cette nouvelle technique sont très inférieures à celles qui sont administrées pour la césarienne classique, il en résulte de nombreux avantages.

Avantages

Cette intervention offre de nombreux avantages concernant la récupération après l’intervention mais également au point de vue confort pendant l’opération. En effet, cette technique se révèle beaucoup moins agressive pour le corps de la maman. L’incision verticale respectant le sens des fibres musculaires lui permet de se lever et marcher très rapidement sans douleur. Le péritoine, membrane sensible de l’abdomen, n’étant pas ouvert contrairement à la césarienne classique, n’occasionne pas de douleurs ni de maux liés au transit intestinal.

Concernant les doses d’anesthésiants, leur faible quantité réduit les effets secondaires tels que les malaises, nausées ou vomissements. Enfin cette nouvelle technique offre un avantage non négligeable pour les mamans, la possibilité d’être actrices de leur accouchement. Lors des césariennes classiques, les femmes ne peuvent pas participer activement à la naissance de leur bébé. Grâce à la césarienne extra-péritonéale, elles ont maintenant un rôle à jouer.

Après avoir incisé l’utérus, le chirurgien propose à la maman de souffler dans un embout appelé winner flow, cette action permet de contracter les muscles abdominaux et d’expulser le bébé. Pour se rapprocher encore davantage de l’accouchement par voie basse, lors de l’expulsion, les parents peuvent assister à la naissance de leur bébé qui est immédiatement placé en peau à peau avec sa maman.

Click to comment

A la une

Quitter la version mobile