Connect with us

Uncategorized

Césarienne extra-péritonéale : la césarienne du xxie siècle

Published

on

Césarienne extra-péritonéale

De nos jours, donner la vie se fait de 3 façons. L’accouchement par voie basse ou par césarienne classique et depuis quelques années par, césarienne extrapéritonéale.

Césarienne classique

Pour la santé du fœtus et celle de la mère, il est parfois nécessaire que l’obstétricien effectue une césarienne. Lors de cette intervention, le praticien découpe la peau à l’horizontale puis, il ouvre la gaine des muscles. Pour ouvrir avec les doigts, le péritoine, puis l’utérus et appuie sur le ventre afin, de faire sortir l’enfant.

Cette intervention chirurgicale est contraignante pour la maman, car pendant de longs jours, qui suivent cette intervention, le ventre est douloureux et la cicatrice procure des démangeaisons. La station debout n’est pas chose facile. De ce fait, s’occuper de son nouveau-né est compliqué. A cela s’ajoute, un sentiment de frustration, de la part de la mère, qui a le sentiment de ne pas avoir accouché.

Césarienne extra-péritonéale

Un nouveau mode de césarienne est mis en avant par la doctoresse Simon, qui est gynécologue et obstétricienne. On pourrait parler de césarienne naturelle. Effectivement, c’est la maman qui expulse le bébé, en soufflant dans un winner flow. C’est embout d’exsufflation à débit réglable qui ressemble à un sifflet.

Lors de cette intervention, le praticien découpe la peau à la verticale, sur le côté gauche donc dans le même sens que les fibres musculaires (ce qui est très différent de la césarienne classique). Le péritoine n’est pas incisé, il est contourné.

Ce procédé chirurgical permet aux mamans de moins souffrir. Les adhérences postopératoires sont rares. Le transite est normal, car, il n’y a pas d’arrêt des gaz. S’ajoute à cela, que la dose du produit anesthésiant est réduite de moitié. Ceci apporte un réel confort à la maman, qui sera nettement moins sujet à la nausée.

 

bébé Césarienne extra-péritonéale

Le nouveau-né et sa mère

Avec une césarienne simple, le nouveau-né et sa maman se voient rapidement. Car, l’enfant est emmené en salle de soins. Ceci peut être mal vécu par la mère, qui vient juste de découvrir sa merveille, qu’elle attend de découvrir depuis 9 mois.

Grâce à la césarienne extrapéritonéale, la naissance est plus douce. La mère assiste à la naissance de son enfant, car le champ opératoire est baissé lorsqu’elle souffle dans le winner flow. Une fois l’enfant expulsé, il est placé contre la poitrine de sa maman, par la sage-femme, sous l’œil bienveillant d’une puéricultrice.

La césarienne extrapéritonéale permet des suites de couches confortables, tant pour la mère, que l’enfant.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A la une