Connect with us

Entreprise & Business

Les solutions pour disposer d’un bon matériel d’impression professionnel

Published

on

Imprimantes, photocopieurs et autres traceurs font encore partie du matériel indispensable à bon nombre d’entreprises. Actuellement, deux principales possibilités s’offrent aux professionnels pour disposer d’un parc d’impression : en acheter ou en louer. Mais la location semble attirer de plus en plus d’entreprises. Explication.

Quels intérêts de louer son matériel d’impression professionnel ?

Acheter et posséder son propre matériel, quel qu’il soit, est toujours une bonne idée pour tous les professionnels, mais en matière d’impression, qu’il s’agisse de photocopieurs, d’imprimantes ou autres, cette option présente bien d’inconvénients. Généralement, il faut toujours se soucier des consommables, puis des contraintes liées à l’entretien et au contrat de maintenance. Mais il y a aussi un problème de taille : l’obsolescence rapide du matériel. En effet, actuellement, les appareils sont très vite dépassés par les innovations technologiques et souvent, les fabricants ne produisent plus des pièces et des accessoires pour les machines obsolètes. Tous ces inconvénients font que choisir une solution de location d’imprimante est désormais une bonne formule pour les professionnels.

Tous les inconvénients cités précédemment deviennent en effet des avantages si l’entreprise envisage de choisir une solution de location d’imprimante ou de photocopieur. C’est en effet une formule indiscutablement très pratique. De plus, les loueurs professionnels offrent des solutions personnalisées, donc adaptées à tous les besoins. Différentes prestations associées peuvent être, par exemple, à la disposition des entreprises : visite technique de routine, entretien et nettoyage, remplacement de consommable, service-conseils, etc. Mais le plus grand avantage de choisir une solution de location d’imprimante ou de photocopieur, c’est le renouvellement possible de matériel. L’entreprise peut toujours alors disposer d’une machine d’impression récente et de dernière technologie.

Les points à prendre en compte avant de choisir une solution de location d’imprimante

Pour pouvoir bénéficier de tous les avantages de choisir une solution de location d’imprimante ou d’un photocopieur, il faut absolument bien définir ses besoins en amont de la décision de location. La raison en est que malgré ses nombreux avantages, une location de matériel d’impression a son coût et c’est un engagement financier. Certes, le coût de location fait partie des charges d’exploitation déductibles, mais connaître ses réels besoins en matière d’impression permettra d’avoir de la part du loueur un contrat personnalisé, plus adapté à son budget.

Demander plusieurs devis à de nombreux prestataires permet de faire jouer la concurrence et de bénéficier d’un coût réduit avec toutes les prestations souhaitées. Par ailleurs, il est également très important de ne rien négliger quant aux détails cités dans le contrat de location. À titre d’exemple, un forfait de consommations peut être mentionné dans le contrat de location d’imprimante. Dans ce cas précis, si la consommation de l’entreprise est en dessous du forfait, elle doit payer la différence au loueur. Il est donc important de prendre le temps de bien lire son contrat de location.

Pour les entreprises qui envisagent d’acheter du matériel d’impression ou de choisir une solution de location d’imprimante ou de photocopieur, certains prestataires proposent également des audits techniques et financiers réalisés par des techniciens experts. Les objectifs de tels audits, c’est de pouvoir bien déployer une politique d’impression optimisée quel que soit le choix et d’avoir un parc d’impression cohérent, fonctionnel, économique et adapté aux besoins de l’entreprise.

Entreprise & Business

Comment créer intelligemment son entreprise en 2021

Créer sa propre entreprise de nos jours est devenu une tendance, une aventure que de nombreux entrepreneurs tentent de plus en plus dans la capitale française.

Published

on

By

Créer sa propre entreprise de nos jours est devenu une tendance, une aventure que de nombreux entrepreneurs tentent de plus en plus dans la capitale française. Ces démarches peuvent être effectuées en ligne sur le site de l’Etat Infogreffe. Il faut cependant savoir que tout projet professionnel ne se réalise pas sur un coup de tête, il est nécessaire d’identifier au préalable les différents éléments qui permettront de constituer la société en question. Parmi ces éléments, on peut trouver l’aspect financier, c’est-à-dire les diverses ressources financières auxquelles l’entrepreneur pourra s’appuyer pour mener à bien son projet.

Dans certaines situations, il n’est pas évident pour tout le monde de trouver les ressources nécessaires, c’est pour cette raison que des aides à la création d’entreprises ont été mises en place. Il s’agit essentiellement de divers dispositifs d’accompagnement, qui apparaissent sous forme d’aides financières et de subventions. Découvrons ensemble dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur ces aides ainsi que les procédures afin de les octroyer à Paris.

1- La création d’entreprises à Paris en général

Dans la capitale française comme partout ailleurs, il est obligatoire de passer par plusieurs étapes afin de constituer une entreprise, conformément à la législation. Pour cela, l’entrepreneur doit savoir exactement par quelle étape commencer et vers qui se tourner pour réaliser les diverses formalités.

• Le choix du statut juridique

Comme la région parisienne regorge d’opportunités et de possibilités en matière d’activité entrepreneuriale, le choix quant à la forme juridique que revêtira la société en formation sera plus large, et se fera en fonction des projets, des moyens et des attentes de l’entrepreneur. La question principale qui doit se poser est de savoir si l’aventure solo est plus sollicitée par rapport à celle qui implique l’association avec d’autres personnes. En tout cas, chaque option entraîne la variation de quelques paramètres essentiels, par exemple le fait d’identifier les diverses cotisations sociales et la protection sociale propre à chaque type de statut.

À Paris, les alternatives suivantes seront mises en avant, parmi lesquelles l’entrepreneur pourra choisir : le statut auto-entreprise, l’entreprise individuelle (EI) ou celle à responsabilité limitée (EIRL), l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL), la société à responsabilité limitée (SARL) ; la société anonyme (SA), la société par actions simplifiées (SAS) ou sa forme unipersonnelle, c’est-à-dire la SASU.

• Les autres démarches pour créer une entreprise dans la région parisienne

Afin d’aboutir à l’immatriculation de l’entreprise, le créateur doit effectuer quelques étapes, inhérentes à toute constitution de société, quelle que soit sa forme juridique. Notons que pour le cas du statut auto-entreprise, les formalités sont considérablement allégées. Voici donc une liste des démarches à effectuer :

  • – La rédaction des statuts, en fonction du type d’entreprise choisie ;
  • – Nommer un représentant légal ainsi qu’un commissaire aux comptes (ce dernier point se fera en fonction des dispositions statutaires, si oui ou non cela est nécessaire) ;
  • – Réaliser les apports au capital social et ouvrir un compte en banque propre à la société ;
  • – Informer les tiers de la création en publiant un avis de constitution dans un support d’annonces légales du lieu où sera installé le siège social de la société ;
  • – Transmettre le dossier de création avec la déclaration de constitution d’une personne morale, au niveau du centre de formalités des entreprises ou CFE de la CCI de Paris Île-de-France ;
  • – Obtenir l’extrait K-bis de la société, délivré par le greffe du tribunal, après que tout le dossier ait été conforme.

2- Les différentes aides à la création d’entreprises

Partout en France, il existe de nombreuses aides financières à la création d’entreprises, en fonction de la situation personnelle de chacun, ce sont des aides classiques. Cependant, on constate des aides qu’il existe des aides propres à la région parisienne, véritables avantages à la domiciliation à Paris.

• Les aides dites classiques, relatives à la création d’entreprises

En premier lieu, on peut parler d’aides relatives à l’exonération partielle des charges sociales liées à l’exploitation de l’activité professionnelle pour une période d’une année d’activité. On l’appelle communément ACRE ou aide aux créateurs et repreneurs d’entreprises (ce sont les demandeurs d’emploi ainsi que les jeunes de moins de 25 ans qui sont les plus concernés).
Pour en bénéficier, une demande, comprenant un document attestant que le demandeur est réellement éligible à cette aide, ainsi que le formulaire ACRE, et une copie de celui relatif à la déclaration de création d’entreprises, doit être faite au niveau du CFE. Cette démarche concerne le statut auto-entrepreneur, tandis que dans le cas d’une société, l’ACRE est normalement automatique.

En second lieu, il existe aussi l’ARCE relative au versement d’un pourcentage des allocations chômage, que Pôle Emploi versera à l’intéressé, au moment de créer l’entreprise (45 %). Cela permettra alors de réunir les fonds nécessaires pour constituer un capital suffisant.
Ensuite, les chômeurs peuvent également bénéficier du maintien de l’ARE ou allocation de retour à l’emploi offerte par Pôle Emploi, afin de faciliter considérablement la situation du chômeur créateur d’entreprise. Son fonctionnement se fait comme suit : le montant des allocations sera calculé en fonction de la déclaration annuelle du chiffre d’affaires (déclaration mensuelle : 80 % de l’ARE ; trimestrielle : 70 %).

• Les autres aides propres à la région parisienne

Elles sont nombreuses, mais nous allons prendre deux aides, en guise d’illustration. Le premier exemple concerne le PIA ou Paris innovation amorçage, une aide destinée à prendre sous les ailes de la ville Parisienne, en collaboration avec la BPI France ou banque publique d’investissement, toutes les entreprises innovantes qui sont membres des incubateurs labélisées tel que Paris Innovation, ainsi que les PME ayant comme souhait de procéder à une expérimentation professionnelle en termes de projets innovants. Cela consiste donc à financer les projets de ces dites entreprises qui sont en phase de démarrage (plus précisément en pré-amorçage) à hauteur de 30 000 euros. Pour en bénéficier, il suffit d’en faire la demande auprès de la BPI France.

Le deuxième exemple est le dispositif « Scientipôle Initiative », consistant à soutenir tous les créateurs d’entreprises qui s’inscrivent sur des projets innovants également, mais cette fois-ci, le bénéficiaire devra détenir un pourcentage de 5 % du capital social d’une société installée en région parisienne, comptant au moins trois années d’activité professionnelle. Ses champs d’intervention s’étendent notamment sur le domaine technique, sur le projet entrepreneurial en lui-même, mais aussi sur le plan international. Le financement peut se faire sur deux fronts, le premier s’agira d’un prêt d’honneur, octroyé personnellement, d’un montant maximum de 20 000 euros. Précisons que ce prêt sera sans garanties ni intérêts. Quant au deuxième aspect de ce type de financement, il existera également une subvention par entreprise, d’un montant de 60 000 euros.

Continue Reading

Entreprise & Business

Quelques raisons d’organiser votre journée de golf d’entreprise

Tout le monde aime sortir du bureau et quoi de mieux que d’organiser une journée de golf d’entreprise ?

Published

on

By

Tout le monde aime sortir du bureau et quoi de mieux que d’organiser une journée de golf d’entreprise ?

Êtes-vous l’un de ces patrons qui se disent toujours qu’ils organiseront une journée de golf l’année prochaine, mais qui n’y parviennent jamais ? Arrêtez de tergiverser et commencez à planifier. Votre journée de golf sera un succès et voici 10 raisons pour vous aider à organiser une journée de golf d’entreprise.

S’amuser et s’évader pour la journée ou y séjourner.

L’objectif premier de votre journée de golf est que les gens s’amusent. Tout le monde aime une journée hors du bureau et ils aimeront encore plus votre journée de golf si vous la faites bien.

4 heures de temps avec des personnes avec lesquelles vous n’avez normalement que quelques minutes pour parler.
Vous pouvez constituer des équipes avec des badges nominatifs pour vous assurer que vous ferez parler les bonnes personnes.

Montrez votre entreprise et faites-vous connaître. Si vous êtes fier de votre entreprise, organiser une journée de golf d’entreprise est plutôt cool. Lorsque tout le monde s’amuse, c’est l’occasion idéale d’obtenir des photos et des vidéos pour votre site Web ou vos médias sociaux. Associer votre marque à la positivité et à un visage souriant est définitivement une victoire.

Une excellente façon de montrer votre reconnaissance à vos clients actuels. Chaque client a le choix d’acheter les produits que vous vendez. Ils vous choisissent et, dans de nombreux cas, ils vous choisissent encore et encore. L’organisation d’une journée de golf d’entreprise ou d’un autre type de journée pour vos employés est un excellent moyen de leur témoigner un peu de reconnaissance. Et n’oubliez pas que si tout le monde aime la journée, le coût de la journée est minime.

Soyons honnêtes, votre personnel travaille dur pour vous. Enfin, la plupart d’entre eux le font. Saviez-vous que l’on dit que 80% du travail effectué dans une entreprise est fait par 20% des personnes ? Eh bien, faites appel à ces 20 % de personnes, et même aux autres si vous êtes du genre généreux, et organisez une journée de golf.

Gagnez des prix épiques. Vous pouvez faire don de quelques prix, mais pour donner du piquant à votre journée de golf d’entreprise, vous devez sortir l’artillerie lourde. Pensez à l’impatience que vous éprouvez à l’idée d’assister à cette journée, et pensez à quel point elle serait meilleure si vous aviez la possibilité de gagner de l’argent. Et nous ne parlons pas seulement d’un bon de 50€ pour le bistrot du coin.

Vous pouvez avoir la possibilité de gagner 5 000€, 10 000€ et même jusqu’à 20 000€ lors de certaines journées de golf d’entreprise, simplement en faisant un trou en un. Et si vous êtes dans le coup, vous avez une chance.

Continue Reading

Entreprise & Business

5 choses à savoir avant d’acheter de l’or

Published

on

By

L’or a fait couler beaucoup d’encre au cours de l’année écoulée. Tout au long de ma carrière dans le secteur des métaux précieux, on m’a posé diverses questions sur les investissements dans l’or. Voici cinq questions fréquemment posées et ce que vous devez savoir avant d’acheter de l’or :

1. Pourquoi acheter de l’or ou de l’argent ?

En période ” stable “, je pense qu’au moins 10 % du portefeuille d’une personne devrait être alloué aux métaux précieux tels que l’or et l’argent à des fins de diversification, et de nombreux experts, comme Ray Dalio, sont du même avis.

Le plongeon de la bourse en mars 2020 a fait du tort à d’innombrables Américains. Les comptes de retraite qui ont mis des décennies à se constituer ont suivi les performances du marché pour enregistrer des pertes à deux chiffres.

En dehors de la volatilité des marchés boursiers, la valeur du dollar n’a cessé de diminuer. Qu’est-ce que cela signifie pour quiconque détient des réserves de liquidités dans sa banque ? Une perte correspondante du pouvoir d’achat. Les métaux précieux, dont la valeur a augmenté ces dernières années, peuvent compenser cette perte, les investisseurs utilisant la relation inverse pour protéger leurs portefeuilles. Les métaux précieux sont un moyen de se protéger contre l’inflation et peuvent même apporter de la stabilité aux comptes de retraite.

2. Est-ce le bon moment pour acheter de l’or ?

L’état actuel de l’économie présente de forts signaux d’achat. Le dollar est en baisse, et certains experts prévoient qu’il peut encore baisser, et ce pour de bonnes raisons. En février, la dette nationale s’élevait à environ 28 000 milliards de dollars, et le Congrès et la Réserve fédérale ont injecté des milliers de milliards de dollars pour remédier à la crise de Covid-19. La position du dollar en tant que monnaie de réserve mondiale pourrait être menacée en raison des mesures prises par les États-Unis pour aider l’économie. Le cours de l’or devient intéressant pour certains types d’investisseurs.

3. Quel type de rendement l’or et l’argent physiques offrent-ils ?

En 1946, la pièce de dix cents au mercure en argent avait une valeur nominale de 0,10 $, ce qui correspondait également au coût d’une miche de pain à l’époque. De même, la même pièce de dix cents en argent au mercure vaut aujourd’hui environ 2,50 $ en moyenne, d’après mon expérience, et la même miche de pain coûte désormais 2 $ ou plus. C’est ainsi que les métaux précieux réussissent : Ils bloquent votre pouvoir d’achat.

J’aime à considérer l’or et l’argent physiques comme une assurance financière contre l’inflation, qui permet de “bloquer” un taux spécifique. Ceci étant dit, l’or a surpassé l’indice S&P depuis 2000, avec une hausse d’environ 514 % contre 174 %, au moment de la rédaction de cet article.

4. En quoi l’or physique est-il différent de l’or en papier ?

Comme le dit si bien la Joaillerie David/, il existe deux méthodes principales d’investissement dans l’or : l’or papier et l’or physique. L’or papier sert à protéger le portefeuille, il est utilisé pour diversifier les portefeuilles, ce qui apporte généralement un équilibre en période d’incertitude du marché. L’or physique sert à protéger votre pouvoir d’achat ou, comme nous l’avons vu plus haut, à bloquer votre pouvoir d’achat.

Par rapport aux actions papier, l’or physique offre aux investisseurs la possibilité de détenir physiquement l’investissement dont ils ont le contrôle total à tout moment.

Une “reconnaissance de dette” à prix d’or reste une “reconnaissance de dette”. Les actions minières et les fonds négociés en bourse présentent toujours un risque de contrepartie. Il existe également des risques systématiques. Par exemple, en investissant dans l’action d’une société aurifère, vous vous exposez aux conditions économiques du pays d’origine de la société.

Une chose dont vous devez vous souvenir est qu’avec ces actions papier, vous ne possédez pas l’or. Les titres aurifères représentent de l’or physique, mais vous n’avez pas le droit de les échanger contre le métal réel. Ainsi, vous ne bénéficiez pas de la même protection contre la monnaie fiduciaire ou d’autres menaces majeures pour les marchés qu’avec le métal lui-même.

5. Quels sont les inconvénients et les risques de l’or physique ?

Comme pour tout investissement, il y a des inconvénients à prendre en compte. L’un des inconvénients de l’achat de métaux précieux physiques est le coût du stockage et de l’assurance. Les investissements tels que les actions et les obligations n’entraînent pas de frais de stockage. Un compte de retraite individuel (IRA) en métaux précieux exige que vos métaux soient stockés chez un dépositaire tel que Brinks, qui est entièrement assuré mais supporte des frais de stockage annuels. L’achat de métaux pour les conserver chez vous peut nécessiter un investissement initial dans un coffre-fort/une voûte pour les garder en sécurité et peut également nécessiter une assurance supplémentaire en cas de vol ou de catastrophe naturelle.

Continue Reading

A la une