Connect with us

Voyage & Dépaysement

Voyagez sans billet de retour, des solutions sont à votre disposition

Published

on

Voyagez sans billet de retour

De plus en plus de pays exigent un justificatif de retour pour les voyageurs étrangers, en voyage professionnel ou pour du tourisme. Même si vous ne savez pas encore à quelle date vous songez revenir et si vous souhaitez, en tant que véritable routard, choisir l’aéroport ou la gare de votre départ en fonction de vos virées dans le pays visité, les douanes et les aéroports vous poseront tous les soucis inimaginables si vous n’avez pas de billet retour. A moins d’acheter sur le champ un billet qui va vous coûter bien cher, vous pouvez être refoulé et votre voyage être tout simplement annulé.

Il existe heureusement quelques solutions efficaces et pas chères qui vous permettront d’acheter votre billet retour le moment voulu, et vous laisser la flexibilité de visiter le pays de destination comme bon il vous semble.

 

Utiliser un justificatif professionnel ou familial

Où que vous alliez à moins de visiter un pays de la zone Schengen ou un pays ayant un accord particulier avec la France, vous aurez besoin d’une preuve tangible de retour dans votre pays d’origine, ou un justificatif qui indiquer que vous allez continuer votre voyage dans un autre pays.

 

Afin de prouver votre bonne foi et montrer que vous ne souhaitez pas immigrer illégalement dans le pays, vous pouvez montrer une attestation de votre employeur, un justificatif de domicile en France ou toute pièce administrative qui montrerait votre situation et votre nécessité de retourner chez vous une fois le voyage terminé.

 

Sachez cependant que ces justificatifs peuvent ne pas être acceptés par l’aéroport ou le poste frontière. Le fait que vous ayez déjà voyagé dans le pays sans encombre peut également vous aider à passer au travers des mailles du filet sans le précieux billet retour.

 

Certains pays sont cependant très stricts comme par exemple la Thaïlande ou la Nouvelle Zélande. N’hésitez pas à vous renseigner sur les conditions d’entrée dans le territoire sous peine d’avoir une mauvaise surprise.

 

voyager sans billet

 

Réserver un billet de continuation annulable

La solution la plus simple consiste à utiliser ce que l’on appelle un billet de continuation qui indique que vous allez bien quitter le territoire en question pour une destination au choix. Ce billet de continuation est généré par une agence qui se chargera de l’annuler le moment venu, ce qui vous permettra par la suite d’acheter le billet retour quand vous voulez où vous voulez.

 

Le coût de ce billet de continuation varie entre 20 et 80 € en fonction de votre destination. Cela revient bien moins cher que d’acheter un billet retour que vous devrez changer ou annuler. Cette solution est bien plus sûre et fonctionne dans la plupart des destinations connues. Il vous suffira d’indiquer à l’agence quand est-ce que vous souhaitez annuler ce billet.

 

Vous pouvez également opter pour un billet retour annulable, échangeable ou remboursable, mais attention aux frais d’annulation, le diable se trouve souvent dans les détails. Le coût peut revenir bien plus cher que le billet de continuation.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voyage & Dépaysement

Vacances safari en Afrique du Sud : 3 sites incontournables à visiter

Published

on

By

Vacances safari en Afrique du Sud - 3 sites incontournables à visiter

L’Afrique du Sud fait partie des pays du continent africain propice à un séjour orienté safari. En effet, plusieurs parcs et réserves naturelles sud-africains permettent de s’adonner à cette activité phare en Afrique. Certains d’entre eux sont d’ailleurs incontournables si vous envisagez de partir en Afrique du Sud pour observer les animaux emblématiques dans leur habitat naturel. Justement, voici quelques-uns des sites sud-africains à ne pas manquer pour un safari lors de votre séjour.

Le fameux parc national Kruger

Si vous comptez faire du safari sur le territoire sud-africain, le parc national Kruger devrait certainement être parmi les sites qu’il faut absolument visiter. D’ailleurs, ce n’est pas anodin si la grande majorité des agences de voyages proposent presque systématiquement cette aire protégée aux vacanciers de passage. C’est notamment le cas de Prestige Voyages safari en Afrique du Sud entre autres.

Il faut dire que ce parc national sud-africain possède les atouts nécessaires qui vous séduiront sans aucun doute. Il a été reconnu par l’UNESCO comme Réserve de Biosphère, mais en plus, vous aurez également la chance d’y observer les célèbres Big Five. Par ailleurs, il vous est aussi possible de le visiter en mode « self drive » sans pour autant passer par une agence de voyages. Sans oublier que vous pouvez rester au cœur du parc grâce à des hébergements spécialement prévus pour les visiteurs.

Le parc national des éléphants d’Addo

parc national des éléphants

Outre le parc national Kruger, le parc national des éléphants d’Addo fait partie aussi des sites incontournables en Afrique du Sud pour un safari inédit. Qui plus est, vous pouvez vous rendre facilement dans ce parc à partir de Port Elizabeth. En effet, environ une heure de route suffit à rejoindre ce parc depuis cette ville portuaire sud-africaine.

Ce qui fait la particularité de ce site est qu’il est le seul en Afrique continentale où vous aurez l’opportunité de partir à l’observation des Big Seven. En plus de pouvoir rencontrer le lion, le léopard, le rhinocéros, le buffle d’Afrique et l’éléphant d’Afrique bien évidemment, vous aurez aussi la chance d’observer le grand requin blanc ainsi que la baleine. Il faut savoir que le parc national des éléphants d’Addo comprend une partie marine protégée.

La réserve Hluhluwe-Umfolozi

Si vous passez vos vacances en Afrique du Sud du côté de la province de KwaZulu-Natal, un autre site naturel d’exception est également une étape incontournable pour un safari. Il s’agit de la réserve Hluhluwe-Umfolozi située à environ 3 heures de route de la ville de Durban. D’ailleurs, vous aurez l’occasion de prendre part à différents types de safaris organisés par des agences de voyages pour la visiter.

En effet, cette aire protégée sud-africaine peut être explorée à bord d’un véhicule tout terrain, mais aussi en naviguant sur la rivière Hluhluwe qui la traverse. Sur la partie terrestre, vous aurez la chance de découvrir la plus grande concentration de rhinocéros blanc du Sud en Afrique australe ainsi que d’autres animaux bien sûr. Tandis que sur la rivière Hluhluwe, vous aurez l’occasion d’observer davantage d’animaux qui dépendent de l’eau comme les hippopotames et les crocodiles entre autres.

Continue Reading

Voyage & Dépaysement

La Nouvelle-Zélande : en apprendre plus sur l’histoire et la culture maorie

Published

on

By

Lorsque la Nouvelle-Zélande est évoquée, la première image qui traverse souvent l’esprit est un peuple indigène tatoué jusqu’au front en tenue traditionnelle… ou pour certains la fameuse danse de Haka des rugbymen néo-zélandais. Quoi qu’il en soit, on parle toujours des Maoris ! C’est bien vrai, on ne peut pas parler de la Nouvelle-Zélande sans évoquer ce peuple tribal attaché viscéralement à sa terre et à ses traditions. Les Maoris sont profondément rattachés à l’histoire et à la culture de la Nouvelle-Zélande. Il serait donc dommage de ne pas rencontrer cette population vivante durant votre voyage sur le pays et en apprendre davantage sur son histoire et culture.

Les Maoris d’aujourd’hui : qui sont-ils ?

Le peuple maori est probablement l’un des plus beaux trésors que la Nouvelle-Zélande n’a jamais eus. Un voyage sur le territoire néo-zélandais ne sera donc pas complet sans découvrir la culture et l’histoire de cette population indigène, qu’il s’agisse d’un séjour organisé par une agence de voyages comme Nouvelle-Zélande Marco Vasco ou d’un voyage sous le signe de l’aventure. Mais, qui sont plus exactement ces gens ?

Avant l’arrivée des Européens dans le pays, la Nouvelle-Zélande était déjà occupée par des peuples autochtones : les Maoris. Ce sont les premiers occupants du territoire néo-zélandais. Leur histoire remonte il y a plus de 1000 ans de cela. D’après la légende, le peuple maori est arrivé sur cette terre aux alentours du 9e siècle depuis leur terre natale polynésienne de Hawaiki. À cette époque, ils ont nommé cette terre « Aotearoa », signifiant « La terre du grand nuage blanc ».

Les Européens ne sont arrivés sur le territoire qu’en 1642, l’année où le grand navigateur hollandais Abel Tasman atteint Aotearoa. Un siècle plus tard, c’est au tour de James Cook d’occuper le territoire, puis le capitaine William Hobson en 1840. C’est ce dernier qui a fait signer aux chefs maoris le traité de Waitangi, obligeant ces derniers à céder la souveraineté à la Reine Victoria en contrepartie de leurs terres. Aujourd’hui, 14 % de la population néo-zélandaise sont des Maoris.

maoris aujourdhui

La culture maorie : une partie intégrante de la vie néo-zélandaise

Les Maoris possèdent une culture riche et variée. Les coutumes et traditions font encore aujourd’hui partie intégrante de leur vie. C’est la première chose qui les rattache à leurs ancêtres. Chants, danses traditionnelles, sculptures, tatouages, festivités… les Maoris montrent leur culture de différentes manières.

Les waiata ou les chants et les danses font partie intégrante de la culture de ce peuple tribal. Aujourd’hui encore, de nombreux chants traditionnels sont chantés en Nouvelle-Zélande, comme le Karanga, le chant des femmes dans les rituels d’accueil. Il y a aussi le fameux Haka, rendu célèbre par l’équipe nationale des All Blacks qui l’honore avant chaque match. Le Haka, appelé par certains « la danse guerrière », est en réalité un nom générique désignant toutes les danses maories. Celle des rugbymen nationaux en fait partie.

La culture maorie se manifeste aussi à travers l’artisanat. Ces gens sont aussi connus pour leur talent dans le tissage et la sculpture du bois, de la pierre de jade… cela se traduit souvent à travers des armes, des canoës, des instruments de musique, etc. Ce n’est pas tout ! Le tatouage, Ta Moko en Maori, fait aussi partie de la culture de ce peuple. Contrairement aux Occidentaux, le tatouage a une signification particulière pour les Maoris. Il marque les épreuves de leur vie et de leur histoire et détermine leur statut.

Continue Reading

Voyage & Dépaysement

Les informations à connaître pour parfaire son séjour au Canada

Published

on

By

Les informations à connaître pour parfaire son séjour au Canada

Le Canada conserve toujours une bonne place parmi les destinations les plus courues au monde. Tous les profils de voyageurs peuvent y trouver leur part de bonheur. Mais pour se rendre sur le territoire canadien, les visiteurs doivent connaître certaines informations importantes. Entre les papiers à prévoir, le choix du parcours, le choc culturel… le Canada n’est certainement pas le pays le plus simple à appréhender. Il faut se renseigner au préalable sur certains points importants pour parfaire son séjour.

Les documents nécessaires pour entrer sur le territoire canadien

Si vous voyagez en compagnie d’une agence de voyages comme Marco Vasco au Canada ou autre, c’est cette dernière qui s’occupera de toutes les formalités administratives. Pour pouvoir entrer sur le territoire canadien, il faut présenter certains documents.

Pour les ressortissants français et tous les pays bénéficiant du programme d’exemption de visa, il n’est pas nécessaire de demander un visa. La présentation d’une Autorisation de Voyage Électronique (AVE) suffit, à condition que le séjour ne dépasse pas les 90 jours. La demande de ce document électronique se fait en ligne en seulement quelques jours. Il suffit de remplir le formulaire dédié sur le site officiel de l’immigration canadienne. Il est à noter qu’une AVE n’est valable que pour une seule personne et coûte 7 dollars canadiens.

Qui dit « voyage à l’étranger » dit également « passeport ». Pour pouvoir passer un séjour au Canada, vous devez posséder un passeport valide. La validité de celui-ci doit au moins dépasser un jour de la durée du séjour que vous prévoyez au Canada. Si vous êtes un citoyen français, vous n’avez pas besoin de passeport à lecture optique ou biométrique. Comme l’AVE, les mineurs doivent, eux aussi, présenter un passeport individuel.

Les réservations à effectuer avant de partir

Outre les billets d’avion, vous devez également effectuer votre réservation d’hébergement avant de partir au Canada, puisqu’il s’agit de l’une des conditions pour entrer sur le pays. Pour vous loger au Canada, les possibilités sont multiples. Tout dépend de vos besoins et de votre budget, mais aussi des sites que vous souhaitez visiter. Vous devez choisir l’emplacement de votre logement en fonction des lieux que vous prévoyez de visiter. Si votre budget est assez serré, optez pour les campings ou les auberges de jeunesse. En revanche, si vous cherchez le luxe, tournez-vous vers les hôtels ou les locations de villa.

Si vous comptez louer une voiture pour vous déplacer sur place, songez également à faire votre réservation en avance. Cela vous évitera les mauvaises surprises. Pour conduire au Canada, vous devez posséder un permis de conduire international. La demande de celui-ci est gratuite. Vous devez remplir un formulaire et le déposer à la préfecture, sous-préfecture ou mairie de votre lieu de résidence.

Les taxes et les pourboires au Canada

Les prix affichés au Canada, surtout pour les services, n’incluent pas les taxes. Si vous prenez un taxi ou entrez dans un restaurant, il faut donc ajouter un pourboire à l’addition. Ce n’est pas obligatoire. Mais, ne pas en laisser peut être mal perçu ! Au Canada, il est d’usage de laisser un minimum de 15 % de l’addition. Si vous êtes satisfait de la qualité des services, vous pouvez en donner plus. Sachez que les serveurs et les chauffeurs de taxi sont en grande partie rémunérés par ce biais.

 

Continue Reading

A la une